La compositrice Alexandra Cherciu est née en Roumanie, en 1983. Elle a étudié la composition auprès des professeurs Liana Alexandra (l’Université Nationale de Musique de Bucarest) et Éric Tanguy (Conservatoire „Paul Dukas” de Paris), bénéficiant de deux bourses prestigieuses offertes par le Centre International « Nadia et Lili Boulanger » (Paris, 2009-2010) et la Fondation « Casa de Velázquez » (Madrid, 2011).En 2013, elle a reçu le Prix de l’Union des Compositeurs et des Musicologues de Roumanie pour le cycle de mélodies 5 rondeaux sur des vers d’Al. Macedonski

    Elle a participé à des colloques de spécialité à Bucarest, Domrémy, Paris (Université Paris 8, Ircam) et Braşov, ainsi qu’à trois festivals internationaux : Les Journées de la Musique Contemporaine – Bacău (Philharmonie „Mihail Jora”, 2013), Meridian – Bucarest (Casa „Dinu Lipatti”, 2018) et Organ Nights ( Braşov – 2020). Sa musique paraît aux Éditions Musicales de Bucarest. Elle est membre de l’UCMR depuis 2007.

    Depuis une décennie environ, elle s’est occupée de l’étude d’une partie très importante de l’histoire du bas Moyen-âge français, à savoir de Jeanne d’Arc, d’abord comme boursière du Centre Boulanger et ensuite comme étudiante à la Sorbonne. D’ici ont résulté la composition d’un opéra et la rédaction d’une thèse de doctorat, soutenue à l’Université Paris 1, sous la direction du professeurJean-Marc Chouvel. La publication de la série de partitions dédiée à Jeanne d’Arc est en cours aux Éditions Musicales de l’UCMR. La thèse est parue aux éditions L’Harmattan de Paris en 2018,sous le titre La dramaturgie devant l’histoire. La figure de Jeanne d’Arc dans l’opéra et l’oratorio européens depuis 1938, le lancement ayant lieu dans la maison de l’éditeur (mai 2019).

    Depuis 2009, la compositrice effectue chaque année des résidences à la Cité des Arts et Cité Universitaire de Paris. En décembre 2019, elle a créé l’association culturelle „Rodia”, en Île-de-France, qui se donne pour objectif la production et la diffusion de spectacles vivants (théâtre, musique, poésie), concerts, récitals et lancements de livre. Elle vit à Bucarest, où elle enseigne le piano au Lycée « Dinu Lipatti ».

    Depuis 2021, elle est membre de l’Association RogoArt de Focşani, qui organise les splendides soirées de la Garçonnière Culturelle (peinture, musique, poésie). C’est ici qu’elle s’est découvert une nouvelle passion : la peinture.